Liens Rapides

 Agenda                                     Démarches

 Nous Localiser                     Facebook

Imprimer

Foire St-Luc

Publié dans Votre ville

Historique de la Foire St-Luc

Depuis près de 700 ans, le 18 octobre est une date importante pour la commune de Landrecies.
L'origine de cette foire est très ancienne : un privilège octroyé par le Comte de Blois, Seigneur d'Avesnes et de Landrecies (13ème siècle) permettait à notre cité de vendre et acheter  "Chacun an, au jour de la fête de M. Saint-Lucq, une fête ou foire marchande, durable 8 jours continuels, affranchisssant ung chacun y allant et venant vendre et acheter d'arrêts de sa personne et de payer aucun droit".
On y vendrai
t alors légumes et bestiaux en abondance et toutes sortes de marchandises de toutes espèces, telles que quincaillerie, boissellerie, ustensiles de fonte, bas, mouchoirs, étoffes légères, etc... Des forains couvraient la place de jeux de hasard et par l'attrait du gain escroquaient les gens trop crédules et en faisaient des dupes. "On voyait de ces marchands, le matin, chanter des cantiques, vendre des anneaux pour préserver des sorciers, des magiciens et de la rage. Le soir se produisaient les baladins.

Le calendrier général du Gouvernement de Flandre, du Hainaut et du Cambrésis pour l'année 1771 constate qu'à cette époque encore, la foire du 18 octobre avait 8 jours d'étalage et de franchise.
Le calendrier révolutionnaire fixa ladite Foire à la date du 25 vendémiaire. On ne parvint pas à changer la vieille coutume. Tous les habitants des envi
rons continuèrent à venir les jours marqués par l'ancien calendrier et ne voulurent jamais s'astreindre aux dates fixées par le nouveau.

Actuellement, la Foire ST Luc reste immuablement arrêtée à la date du 18 octobre mais ne dure qu'un jour.

Près de 400 exposants viennent vendre leurs produits. Maroilles, vêtements, voitures, produits du terroir se côtoient pour le plaisir des visiteurs venus du canton, de Lille et même de Belgique.
Pour les classes scolaires, c'est l'occasion de découvrir les animaux de la ferme. Anes, taureaux, vaches sont présentés par les éleveurs de Landrecies et des communes environnantes.
C'est une journée où la campagne rencontre la ville.

Le marché aux bestiaux installé sur la place Ernest Apmas est ouvert de façon officiel par le Maire de Landrecies et le Président de l'association des Eleveurs de demain du Pays de Mormal et de Maroilles.

Sous le marché couvert, transformé pour l'occasion en salle de restaurant, vous pourrez déguster les célébres tripes/frites de Landrecies !

Imprimer

Présentation de la ville

Publié dans Cadre de vie

La situation géographique de Landrecies présente cet avantage stratégique d'allier le bénéfice d'une région très verdoyante à la proximité des grands carrefours européens. La ville, située à environ 200kms de Paris, 90 kms de Lille et 120 kms de Bruxelles et proche des autoroutes A1 (Paris) A23 (Lille), E19(Bruxelles), s'étend sur 2 170 hectares.  C'est l'une des communes les plus importantes de la Thiérache.

tourisme1regroupement des intercommunalitésLandrecies fait partie de la Communauté de Commune de Mormal et de Maroilles (2C2M) laquelle est localisée au sud de l'arrondissment d'Avesnes sur Helpes. La 2C2M qui compte environ 9 870 habitants, créée le 24 juin 1993 se trouve à la limite du département de l'Aisne et au coeur du Parc Naturel Régional de l'Avesnois (PNR).

Chef lieu de canton, Landrecies se trouve sur l'axe reliant des villes plus importantes comme Maubeuge et Valenciennes distantes d'environ 35 à  40 kms. Dans un rayon plus court, 15kms environ, Landrecies se trouve au centre d'un triangle Avesnes sur Helpe, Le Cateau, le Quesnoy. 

En 2014, une fusion des intercommunalités du quercitain, du bavaisis et de Mormal et Maroilles doit voir le jour. Pas moins de 53 communes seront regroupées soit environ 48 000 habitants.

A proximité de la forêt domaniale de Mormal, Landrecies permet de s'adonner à des sports de pleins air tels que la marche, le vélo, la course à pieds... Les points d'accès à la fôret sont nombreux et offre un point de vue différent pour tous les amoureux de la nature. D'ailleurs, un arborétum situé proche de l'étang David est accessible toute l'année. 

Le canal de la Sambre à l'Oise traverse Landrecies offrant ainsi des chemins de halage propices aux randonnées nature. Une partie de ces chemins est empruntée par les coureurs de notre semi-marathon "les foulées Dupleix", organisé en mai.

Les plaisanciers, peuvent, quant à eux, séjourner sur notre base nautique. Aménagée, elle se situe à proximité du centre ville qui dispose des principaux magasins et services nécessaires aux touristes de passage : grande surface, pharmacie, boulangerie, boucherie, laverie et médiathèque avec accès internet.

De l'autre côté de l'écluse, un jardin public joliment agrémenté accueil durant la période estivale quelques manifestations locales : marché aux fleurs, joutes nautiques, feux d'artifices, kermesse,... Dans son prolongement, une aire de camping car, inaugurée en février 2013, accueille les voyageurs de passage.

 ban tourisme1

Bien que le tissu économique de la ville se soit étiolé durant cette dernière décennie, il subsiste encore quelques entreprises. Nord Decor Sérigraphie, spécialiste de la décoration sur verre à travers les techniques de sérigraphie, marquage à chaud, tampographie et chromographie et les établissements Collinet participent à l'activité économique de la ville.
Une zone d'activité économique, situé sur la route du Sambreton, offre aux entreprises de s'implanter dans un cadre naturel idéal en intégrant une politique régionale dynamique et une perspective européenne à son expansion future.

Heureusement, Landrecies compte parmis ses forces vives, pas moins de 80 artisans et commerçants. La diversité des services permet de répondre aux besoins quotidiens des habitants de Landrecies mais également du canton. De la boulangerie à la boucherie en passant par l'horlogerie, les services bancaires et postaux, de la plomberie au chauffagiste, en passant par le menuisier, il n'y a qu'un pas à faire à Landrecies.

Côté loisirs, Landrecies abrite environ 60 associations sportives et non sportives. Les associations sportives (judo, tennis, basket, football, muscu, tennis de table, pétanque, etc...) proposent à des tarifs attractifs des cours, ouverts à tous et ce tout au long de l'année. Quant aux associations non sportives, elles ne sont pas en reste ! elles aussi proposent des activités et programment des manifestations tout au long de l'année. On compte parmi elle, le Club de l'amitié, les bien fêteurs, le comité des fêtes, etc...

Et si toutefois, tout cela n'était pas assez culturel pour vous, sachez que la mairie de Landrecies abrite en son sein 3 salles de musée : l'une dédiée à Joseph François Dupleix, Gouverneur des Indes Françaises, (meubles indiens), l'autre à Ernest Amas (célébre artiste peintre local) et enfin la 3ème à Jules Gosselet et Paul Boussemart (minéralogie et fossiles).
Le Centre d'Interprétation du Patrimoine ouvre ses portes pour vous conter l'histoire de Landrecies et vous guider dans les rues de la ville qui portent l'emprunte de notre histoire.
Un peu plus loin (14kms de Landrecies) à Le Cateau, ville de naissance d'Henri Matisse, vous pourrez découvrir le musée du même nom.

ban tourisme2

Landrecies et ses alentours sont un véritable vivier de découvertes, de plaisir et d'activité. C'est un panel naturel, culturel et économique qui s'offre à vous.

Imprimer

Histoire de landrecies

Publié dans Découverte

D

e nombreux objets ont été mis au jour sur le territoire de la commune : des outils préhistoriques appartenant aux époques moustérienne, épipaléolithique et néolithique, des débris de poteries datant du premier et du second âge du fer, ainsi que d'assez nombreux vestiges gallo-romains, notamment des monnaies offertes à la rivière, retrouvées dans le lit de la Sambre près du pont actuel. reste du château, la poudirère

église de LandreciesL'église Saint-Pierre-Saint-Paul est de fondation ancienne. A Happegarbes, nom germanique de Hapfen, la " prairie ", et de Grab, la tombe, se trouvait une villa carolingienne, la seule connue dans la Thiérache du Nord. Elle a dû appartenir à Rodin, un noble que Charlemagne met à la tête du monastère bénédictin de Maroilles et qui, en 835, lève de terre les restes de saint Humbert. On ne sait comment l'alleu de Landrecies passe aux mains des seigneurs d'Avesnes. 

Ce qui est assuré, c'est que Gossuin, vers 1096, fait édifier aux Etoquies - nom signifiant " le dessouché ", entre la forêt de Mormal et la Sambre, un puissant donjon carré contrôlant le passage de la rivière par un gué, le Mauvé, qui met en communication les bassins de la Sambre et de l'Escaut. 

Vers 1140, Nicolas construit en amont un puissant château péage verrouillant un second point de franchissement de la Sambre, devenu probablement plus fréquenté. Il favorise la naissance d'un noyau préurbain doté d'un marché et d'une halle, et il octroie aux bourgeois une charte communale. Le château devient un centre de reconstruction agraire : assèchement des prairies basses, construction à La Folie d'une ferme piscicole sur motte fossoyé et d'un manoir agricole au Plouvien.

 

E

n 1314, Guillaume de Châtillon, comte de Blois et sire d'Avesnes, accorde aux Landreciens une foire franche à la Saint-Luc, en 1483, les archiducs leur concèdent une seconde à la mi-carême. Réuni au Favril en 1330, Landrecies forme désormais un fief tenu du comte de Hainaut par les seigneurs d'Avesnes.

Dès le XIVème siècle, le château et la ville sont alimentés en eau potable par une conduite en bois captant les eaux d'une source abondante au faubourg Soyères, nom issu de " seuwière ", désignant cet aqueduc. Pris par les soldats de Louis XI en 1477, Landrecies est réduit en cendres.
A la fin du Moyen Age il devient une place forte dont François 1er bastionne les fortifications en 1543. Acheté en 1545 par Charles Quint, il est pourvu de solides moyens de défense. La France et l'Empire vont s'en disputer la possession en 1637, puis en 1647. Pris par Turenne et la Ferté en 1655, il devient définitivement français par le traité des Pyrénées en 1659.

En 1661, il est le siège d'une subdélégation et d'une prévôté royale. Remarquablement fortifiée par Vauban, la place résiste en 1712 à l'investissement du prince Eugène et permet à Villars de remporter à Denain la victoire qui sauve la France.

ban remparts

E

n avril 1794, l'armée coalisée l'écrase sous un déluge de Bombes et de boulets. Il est repris par le général Shérer en Juillet. La convention nationale décide alors qu'il sera reconstruit aux frais de l'Etat et que ses habitants ont bien mérité de la patrie. Attaqué à nouveau en 1815 par les forces russes, puis par un détachement prussien en 1871, Landrecies, que le chemin de fer traverse depuis 1855, pense qu'en rasant ses fortifications, il pourra s'ouvrir à l'industrie et vivre en paix. Le démantèlement entrepris en 1895 s'achève en 1899. La ville, ouverte sur la campagne, se dote de nouveaux quartiers et attire quelques usines. Mais la première Guerre mondiale éclate. Les 25 et 26 août, la bataille de Landrecies permet aux Anglais de l'armée French d'échapper à l'encerclement ennemi. L'occupation allemande est terrible. 
Le 4 novembre 1918, les troupes du général sir Ronald Charles reprennent le secteur de Landrecies au prix de lourdes pertes. Cependant, les allemands, sachant la guerre finie et l'armistice imminent, pointent leurs canons sur la ville basse et en anéantissent le centre. Malgré ce coup terrible, la cité de Dupleix devient durant la seconde Guerre mondiale le centre de la Résistance en Avesnois.

 

 

D

e nos jours seules quelques entreprises et commerces de proximité subsistent et nos commerces locaux drainent largement les consommateurs du canton. 

La ville possède un remarquable équipement scolaire et sportif. La vie associative est très riche, puisque l'on recense une soixantaine d'associations.

Le développement des manifestations culturelles, la rénovation du patrimoine bâti indiquent clairement la volonté municipale de faire de Landrecies un bourg-centre et de tirer parti de ses atouts et de ses richesses touristiques.

La ville est par ailleurs animée par son marché traditionnel le samedi, par la ducasse le dernier dimanche de juillet, par la foire aux Carottes le 18 octobre, par le marché aux fleurs en juin, par les foulées de Dupleix.

Landrecies est aussi équipé d'un port fluvial de plaisance, de sentiers de randonnées pédestres, d'un centre d'équitation.

Elle possède une école de musique et une philharmonie réputée, un centre culturel offrant une grande variété d'activités et d'animations, des orgues de grande qualité, entièrement restaurées, une médiathèque municipale installée dans des locaux neufs, quatre salles de sports, un tennis couvert, trois terrains de football, une aire pour les boulistes, de quoi satisfaire des amateurs variés

 

Imprimer

Jumelage

Publié dans Découverte

Manage est une commune francophone de Belgique de 21 000 habitants, située dans la région du Hainaut. Manage a été l’un des théâtres de la Révolution industrielle, grâce à l’exploitation des mines du charbon et le développement de l’industrie métallurgique.

N'hésitez pas à visiter le site web de la ville de Manage.

La charte de jumelage a été signée en 1962. Le jumelage est orienté vers les échanges scolaires, sportifs, mais également du troisième âge. Parmi les derniers événements en date, les villes jumelles ont organisés la seconde édition des inter-villes en 2011. Cette manifestation avait rassemblé près de 180 participants en 2010. Le conseil municipal des jeunes de Landrecies soutenu par Françoise Dupuits, adjointe aux écoles et à l'enseignement et Mathieu Arnold, adjoint aux sports et à la jeunesse, ont travaillé sur ce dossier pour renouveler l’expérience. Les jeunes ont mis toutes leurs chances de leur côté en s'appuyant sur le savoir faire des membres des services techniques de la commune qui les ont aidé pour la réalisation des jeux.

jum1

En septembre 2012, les communes ont fêté les 50 ans de leur union. 450 habitants de Landrecies ont fait le déplacement à Manage. Au programme : festivités, feu d’artifice et dégustations de produits belges. Détail amusant, comme il l’a été rappelé en cours de cérémonie, tant le maire Didier Leblond, que le Bourgmestre Pascal Hoyaux comptaient, eux aussi, 50 ans cette année-là. De plus, le tamboureur bien connu Willy Poelart, lequel faisait partie de l’équipe de football qui est à l’origine de ce jumelage historique, fêtait justement ses 70 ans ce jour-là, le cérémonial matinal durant lequel les deux villes verrières ont vu renouveler leur charte de serment de jumelage a donc été particulièrement festif. Autre point amusant, les deux communes se sont mutuellement offert un arbre ! Certes les deux présents étaient bien différents de par leur aspect et leur composition mais la symbolique même des racines était bel et bien présente dans l’esprit de ces deux hommes qui, manifestement, s’apprécient et sont sur la même longueur d’onde.

Les sportifs ont également tenu à célébrer les 50 ans du jumelage : le club de badminton de Landrecies a accueilli les joueurs du club de Manage pour la Nuit du bad, une initiative impulsée par la fédération de badminton il y a quatre ans et suivie pour la première fois par le club landrecien. Un tournoi junior, un senior et un pour les élites a permis de faire plaisir à tous, aussi bien aux participants qu’aux spectateurs.  Parmi les élites, étaient présents Lionel Warnote, septième belge en simple homme, Vincent Moraine et Séverine Corvilain, numéro une belge en double dame et numéro trois en double mixte ainsi que quatre joueurs du Lille université club (LUC) : Maxime Thorr, classé 43e en simple, Loïc Montigny, Julie Descamps et Jérôme Krawczyk.

Voici une vidéo du feu d'artifice en honneur de ce 50ème anniversaire : Vidéo du feu d'artifices

Le comité de Jumelage est aujourd'hui présidé par Mme Simone Carlier, et organise toujours un déplacement annuel à Manage à l'occasion de son fameux Carnaval. Vous pouvez contacter ce comité à cette adresse: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

jum2

Imprimer

Situation

Publié dans Découverte

regroupement des intercommunalités

La situation géographique de Landrecies présente cet avantage stratégique d'allier le bénéfice d'une région très verdoyante à la proximité des grands carrefours européens. La ville, située à environ 200kms de Paris, 90 kms de Lille et 120 kms de Bruxelles et proche des autoroutes A1 (Paris) A23 (Lille), E19(Bruxelles), s'étend sur 2 170 hectares.  C'est l'une des communes les plus importantes de la Thiérache.
Chef lieu de canton, Landrecies se trouve sur l'axe reliant des villes plus importantes comme Maubeuge et Valenciennes distantes d'environ 35 à  40 kms. Dans un rayon plus court, 15kms environ, Landrecies se trouve au centre d'un triangle Avesnes sur Helpe, Le Cateau, le Quesnoy.

aero landrecies

Plus d'articles...

Calendrier

Avril 2017
D L Ma Me J V S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Liens Utiles

 

Accueil

Guichet virtuel

CCPM

Accès direct

servicepublic caff pole emploi cdt-nord

cnil cdg59 npdc ppige